—————————————————- “Comme si je n’existais pas elle est passée à côté de moi sans un regard, reine de Saba j’ai dit, Aïcha, prends, tout est pour toi